1ere session ordinaire de la 5e législature du Parlement panafricain : le Président rwandais Paul Kagame plaide pour une Afrique unie

Spread the love
  • 22
    Shares

Paul Kagame, Président du Rwanda : « Travailler ensemble est le seul moyen de donner à la position africaine le poids qu’elle mérite »

 

La première session de la cinquième législature du Parlement panafricain (PAP) s’est officiellement ouverte à Kigali (Rwanda), le mardi 22 octobre 2018, en présence du Président de la République du Rwanda, M. Paul Kagame, Invité d’honneur et Hôte de marque des parlementaires africains. Le thème de cette session : « Remporter la lutte contre la corruption : une voie durable vers la transformation de l’Afrique ».

A l’ouverture de ladite session, dans la grande salle des conférences de cette institution, son Président, l’Honorable Roger Nkodo Dang, a souhaité la bienvenue au Président Paul Kagame et à l’ensemble des parlementaires, avant d’inviter les nouveaux membres parlementaires à prêter serment. 

Le Président Paul Kagame plaide pour une Afrique unie 

Accueilli par le Président du PAP, M. Roger Nkodo Dang et les vice-présidents, le Président de la République rwandaise, M. Paul Kagame, également Président de l’Union africaine, ouvrant la seconde partie de l’ouverture de la première session de la cinquième législature du Parlement panafricain a mis en exergue les importants changements sur le continent et dans le monde, justifiant ainsi l’impérieuse nécessité pour les Africains de se retrouver.

Dans cette perspective, il convient a t-il préconisé “de mettre de l’ordre dans notre maison et de parler d’une seule voix pour défendre les intérêts de l’Afrique. Travailler ensemble est le seul moyen de donner à la position africaine le poids qu’elle mérite, dans un contexte géopolitique plus large. En même temps, les illusions de la hiérarchie morale qui divise les continents et les peuples s’effritent rapidement, comme nous l’avons vu. La responsabilité de la sécurité et de la prospérité de l’Afrique est fermement entre nos mains. Nous devons répondre à l’impératif de la bonne gouvernance, avec des innovations et des solutions tirées des riches expériences et cultures de l’Afrique, tout en restant ouverts à la mise à profit des meilleures connaissances mondiales. »

L’Honorable Djamel Bouras se prononce sur les défis de l’Afrique

 

Interrogé par nos journalistes, le 3ème Vice-président du PAP, M. Djamel Bouras, s’est prononcé sur les défis actuels qui attendent l’Afrique.

Le Parlement panafricain regroupe actuellement 56 pays membres, a-t-il rappelé, et de poursuive « notre objectif premier est que ce continent parle d’une seule voix. Au Parlement panafricain, nous ne reconnaissons pas ces appellations séparatrices que sont une Afrique du Nord, Sud, Ouest et Est, car c’est faire une différence entre les Etats. Au Parlement panafricain, nous ne reconnaissons qu’une et unique appellation : une seule Afrique où tous les Etats s’y retrouvent. Notre défi c’est donc de faire participer, et d’offrir à toutes les populations africaines, une plus grande unité et cohésion autour des questions nationales, environnementales, économiques, culturelles, religieuses, ethniques et idéologiques. » 

Le ton est aussi donné, annonçant de riches échanges au cours des travaux sur les défis majeurs qui interpellent l’Afrique dans un monde en pleine mutation.

 

 

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password