Christine Lagarde évoque une éventuelle conséquence de la «guerre commerciale» US

Spread the love

La «guerre commerciale» risque d’affecter la croissance mondiale, a fait savoir la directrice générale du FMI, qui a évoqué les conséquences du pire scénario.

Les taxes introduites par les États-Unis peuvent avoir des répercussions sur le PIB mondial, a déclaré la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

Intervenant lors de l’ouverture de la rencontre des ministres des Finances et des chefs des banques centrales des pays membres du G20, qui se déroule en Argentine, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a souligné que «dans le pire scénario […] la baisse du PIB sera de 1,5% au niveau mondial».

Fin mars, les États-Unis ont introduit des tarifs douaniers sur l’importation de l’acier et de l’aluminium (respectivement de 25% et 10%) d’une série de pays, dont la Russie. À partir 1er juin cette mesure s’est élargie à l’Union européenne, au Canada, au Mexique, à la Corée du Sud et d’autres pays.
Le 6 juillet, Washington et Pékin ont réciproquement augmenté leurs droits de douane: 818 produits chinois ont été frappés d’une taxe de 25% par les États-Unis. Pékin a répliqué avec des impositions identiques sur la même quantité de produits américains.

Washington a promis en outre d’appliquer des droits de douane de 10% sur des importations supplémentaires de 200 milliards de dollars. Le ministère chinois du Commerce a qualifié ces actions de Washington d’inacceptables.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password