Frontière mexicaine – “Je m’en fiche” : la veste stupéfiante de Melania Trump

Spread the love

La Première dame américaine s’est rendue jeudi 21 juin à la frontière mexicaine, dans un centre où sont hébergés des enfants séparés de leurs parents. À qui s’adressait le message imprimé sur la veste qu’elle portait ?

On a assisté, jeudi 21 juin, à une nouvelle journée de chaos à la frontière mexicaine. Le décret signé par Donald Trump n’a rien réglé. Et une visite de Melania Trump sur place rajoute à la confusion.

L’épouse du président américain s’est rendue dans un centre de rétention. Mais tout de suite, quelque chose d’étrange. Sur le fond et sur la forme, elle ne disait pas la même chose que son mari. En saluant le personnel, elle a dit : “J’aimerais aussi vous demander comment je pourrais aider pour que ces enfants soient réunis avec leurs familles”.

Alors – que comme je vous l’ai raconté -, le décret signé par son mari ne prévoit pas quand, et même si, les 2.300 enfants arrivés ces dernières semaines retrouveront leurs parents. D’ailleurs Donald Trump, depuis la signature du décret, répète son message de fermeté sur l’immigration, comme s’il voulait rassurer ses électeurs.

Au moment où son épouse arrivait dans le centre au Texas, il prévenait : “J’ai signé un très bon décret, mais il a des limites. Quoi qu’il arrive, à la fin ça conduira à des séparations”. Difficile de suivre. Est-ce une répartition des rôles (“Good com, bad com” comme on dit en anglais) : à lui la fermeté, à elle la compassion ?

On en était à ces interrogations, pour comprendre ce qui est en train de se jouer. Quand tout à coup une veste a rajouté de nouvelles questions. Elle qui choisit toujours soigneusement ses tenues en public (souvent de grandes marques de luxe), portait, par 28 degrés, un veste de pluie Zara à 39 dollars, où était imprimé en très gros sur le dos “I really don’t care, do you ?” (“J’en ai vraiment rien à faire, et vous” ?).

Quel message voulait-elle envoyer ? Sa porte-parole répond que c’était “juste une veste” qu’elle portait pour aller au Texas, et pour en revenir. Elle l’avait d’ailleurs toujours sur le dos quand elle est arrivée à la Maison Blanche en fin d’après-midi. Donc pas de message, selon l’équipe de Melania Trump.

Alors pourquoi son mari a ensuite tweeté, de colère, que ça s’adressait aux “médias fake news” ? Était-ce un message à son mari ? En tout cas, difficile de croire que cette immigrante, qui parle souvent de son attachement aux enfants, ait pu porter un message qui aurait voulu dire “J’en ai rien à faire des enfants immigrés !”

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password