Détournement de fonds : le beau-frère du roi d’Espagne incarcéré

Spread the love

Le beau-frère du roi d’Espagne, Iñaki Urdangarin, condamné mardi en appel à cinq ans et dix mois de prison pour détournement de fonds, a été incarcéré lundi matin.

 

Le mari de l’infante Cristina est entré autour de 8  heures à la prison de Brieva, une localité située à 108 kilomètres au nord de Madrid, a précisé un porte-parole de l’administration pénitentiaire.

L’ancien handballeur, médaillé olympique avec l’équipe nationale espagnole, a été condamné, avec un associé, pour avoir détourné plusieurs millions d’euros de subventions attribuées à une fondation qu’il présidait.

Il a choisi sa prison

Comme les autres condamnés en liberté, Urdangarin, 50 ans, a pu choisir lui-même l’établissement dans lequel effectuer sa peine à condition de s’y rendre volontairement.

La prison choisie par le beau-frère de Felipe VI est un petit établissement d’une capacité d’accueil de 162 personnes, réservé principalement aux femmes mais disposant d’un pavillon pour les hommes, qui était jusqu’à son arrivée inoccupé.

Peine un peu allégée en appel

Urdangarin avait été condamné en première instance en février 2017 par le tribunal de Palma de Majorque (archipel des Baléares) à six ans et trois mois de prison pour avoir détourné entre 2004 et 2006 avec un associé des subventions attribuées à la fondation à but non lucratif Noos qu’il présidait.

Une peine légèrement revue à la baisse à cinq ans et dix mois en appel par la Cour suprême de Madrid.

De «gendre idéal» à beau-frère maudit

Il fut longtemps «le gendre idéal» du roi Juan Carlos Ier. Mais l’ancien handballeur espagnol Iñaki Urdangarin, incarcéré lundi après sa condamnation pour détournement de fonds, est finalement devenu le beau-frère maudit de Felipe VI.

Avant cette affaire, Urdangarin avait été durant 14 ans membre de plein droit de la famille royale. Du 4 octobre 1997, jour de ses noces somptueuses avec Cristina de Bourbon, jusqu’au 12 décembre 2011, date à laquelle il a été déclaré persona non grata au palais, écarté pour conduite «non exemplaire»…

Son titre de duc retiré

Après sa mise en cause judiciaire, c’est son jeune beau-frère, devenu le roi Felipe VI, qui lui retira finalement le titre de duc de Palma, reçu en cadeau le jour de son mariage.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password