Les Français de plus en plus favorables à une autorisation “maîtrisée” de la consommation de cannabis

Spread the love

L’opinion des Français sur le cannabis évolue. Il se trouve à un “point de bascule”, indique une enquête* Ifop pour Echo Citoyen et Terra Nova, révélée par franceinfo lundi 11 juin. Les personnes interrogées sont de plus en plus favorables à une autorisation “maîtrisée” de la consommation de cannabis. À l’heure actuelle, cette consommation, mais aussi la vente et la production, sont strictement interdites.

Ce changement de mentalité est lié au “renouvellement des générations depuis 20 ou 30 ans”. Une quinzaine de millions de Français majeurs auraient déjà consommé du cannabis, précise l’enquête. Parmi les personnes sondées, 2% reconnaissent prendre du cannabis de façon quotidienne. Les profils le plus répandus des consommateurs de cannabis sont les publics jeunes, diplômés, urbains et dans les CSP +.

Pas de vente libre, mais un encadrement

L’enquête révélée par franceinfo montre que “les Français sont prêts à envisager une alternative” à la politique de répression menée par les gouvernements successifs. Néanmoins, les sondés réclament “une régulation et un encadrement rigoureux”. Pas question d’avoir une vente libre. Cela consisterait plutôt à mettre en place “des règles concernant la production de cannabis, sa distribution et sa consommation en France, tout en maintenant son interdiction dans certains cas”. Par exemple, 51% des Français se déclarent favorables à l’idée de réserver l’usage du cannabis aux seuls adultes.

La question de la dépénalisation du cannabis n’est pas posée dans cette enquête, malgré tout, il y a une évolution de la position des Français sur ce sujet. Selon une autre enquête Ifop pour l’Express, publiée en décembre 2017, 41% des personnes interrogées se déclaraient favorables à une “ouverture maîtrisée”. Ils n’étaient que 26% en 1996.

Des politiques de répression inefficacesCette enquête montre que les Français interrogés sont “convaincus que les politiques actuelles ne fonctionnent pas”. 66% des sondés jugent que ces politiques publiques sont “inefficaces” pour prévenir les risques de santé, 76% pour limiter la consommation de cannabis et 78% pour enrayer les trafics. Entre deux tiers et trois quarts des Français ne croient plus à la pertinence d’un système répressif, inspirée par la loi de 1970. Seuls 21% des sondés pensent qu’on ne devrait pas changer la loi actuelle.

Un système répressif rejeté par les Français, qui considèrent à 91% que le cannabis nuit à la santé, mais n’est pas plus dangereux que le tabac, dont la vente est légale en France. Les personnes sondées estiment également que le cannabis est à peine plus nocif que l’alcool.

L’usage thérapeutique du cannabis plébiscité

Les résultats de l’étude d’Ifop montrent un plébiscite pour le cannabis thérapeutique : 82% des Français souhaitent l’autorisation de cet usage sur ordonnance médicale “dans le cadre du traitement de certaines maladies”. 62% considèrent même que le cannabis médical devrait pouvoir être accessible sous toutes ses formes (médicamenteuse, fleur séchée, huile, extraction, etc.) et 56% estiment qu’il devrait être remboursé par la Sécurité sociale.

*Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de la population de 2005 personnes majeures. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 15 au 18 mai 2018.

2 Comments

  • Noiset Reply

    11 June 2018 at 15 h 41 min

    Il serait intéressant de poser la question: “si le cannabis était légalisé, en fumeriez-vous ?” . juste pour avoir une idée.
    autre question : quels sont les effets sur le trafic, dans les pays où c’est légalisé ?
    on a vu que la fin de la prohibition de l’alcool a plus d’effets bénéfiques que d’inconvénients.
    S’agissant des risques que les consommateurs font courir aux autres. il faut donner aux services de police plus de moyens pour faire des contrôles et mettre sur la touche les contrevenants

  • Perdition de la France Reply

    11 June 2018 at 16 h 43 min

    C’est schizo comme situation. On légalise l’alcool le tabac mais on les combat, et on plébiscite l’usage thérapeutique du cannabis mais on l’interdit.
    Si on veut être cohérent soit on interdit tout, soit on autorise et on encadre tout !

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password