Blocage des raffineries : pourquoi les agriculteurs sont en colère

Spread the love

Jean-Paul Comte, président du Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, explique pourquoi les agriculteurs bloquent 14 raffineries ce lundi 11 juin.

Les agriculteurs sont en colère. Depuis ce dimanche 10 juin à 22 heures, des agriculteurs bloquent des raffineries et les dépôts de carburant. Quatorze sites sont ainsi paralysés à l’appel de la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA), notamment celui de la Mède, près de Marseille. Ils dénoncent l’importation massive d’huile de palme pour produire du bio-carburant. Ils redoutent ainsi l’effondrement de leur filière colza, moins rentable.

Ces 350.000 tonnes d’huile de palme importées “ne sont pas concevables dans ce qu’on fait dans notre métier d’agriculteur”, explique Jean-Paul Comte, président du FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) du département Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

“Ce qui se passe, c’est la déforestation d’un pays pour produire de l’huile de palme par chère pour nous concurrencer ici dans nos productions traditionnelles avec les charges et les mesures environnementales qu’on a”, regrette l’agriculteur. En effet, l’huile de palme coûte environ 25% moins cher que l’huile de colza.

Ainsi Jean-Paul Comte demande à Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, d’avoir “les pieds sur terre, comme les paysans”. Il estime que les ministres sont “complètement déconnectés (…) il faut qu’ils viennent sur le terrain”. Selon lui, le gouvernement “doit reprendre en main l’agriculture, la vraie agriculture, pas l’agriculture mondiale d’importation”.

Sur la reconduite du blocage des raffineries, elle ne serait pas envisagée. Jean-Paul Comte estime que “ce n’est pas des solutions vis-à-vis des consommateurs (…) vous voyez bien qu’on a bloqué l’entrée des camions mais pas les citoyens qui vont travailler”.

3 Comments

  • streettriple77 Reply

    11 June 2018 at 15 h 31 min

    Quand un Français visite une ferme, il peut dire qu’elle lui appartient en partie, payée par ses impôts. Les paysans français ne vivent que grâce aux subventions de l’Etat et de l’Europe, polluent les sols et sont largement responsables des inondations en détruisant les haies et en cultivant à outrance, ce qui accélère l’écoulement des eaux.

    • Bio Reply

      11 June 2018 at 15 h 34 min

      Toi tu n’as decidemment rien compris de leur colère. S’il n’y a plus d’agriculteur, tu comprendras l’importance de l’agriculteur en France

  • charlemagne800 Reply

    11 June 2018 at 15 h 32 min

    lis ont raison eux travaillent durs et nourrissent la France contrairement aux supers privilègiès les conducteurs de trains qui suivent simplement un rail et qui prennent la retraite a 52 ans

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password