PORTRAIT – Il vient de signer un but de légende face à la Juve. Il sera l’une des stars du Mondial en juin. Portrait de Cristiano Ronaldo, tout à l’ego.

 

Ronaldo, c’est Narcisse au pays du ballon rond. Tenez, il y a quelques semaines, en championnat, il marque de la tête, 6-1 pour le Real. Mais CR7 est blessé. Il se relève, la tête en sang. Et là, du jamais vu sur un terrain : il demande à un soigneur de lui prêter son smartphone, pour se regarder et voir si son beau visage n’est pas trop abîmé. Tout Ronaldo tient dans cette minute : je marque, et je m’aime.

Sur le terrain, c’est une bête… Il est grand, 1,85 mètre, il est rapide, 33 km/h en pointe, il est puissant et il a une technique hors norme. Résultat : il aligne les titres, les records, et 5 Ballons d’or, comme son grand rival Messi… Sauf que pour lui, c’est une évidence : « Je suis le premier, le deuxième et le troisième meilleur joueur du monde. »

« Il y a du Zlatan en lui »

Ce n’est pas la modestie qui l’étouffe. Il y a du Zlatan en lui. Une assurance qui flirte avec l’arrogance. Héritage d’une enfance difficile. 94 millions d’euros pour son transfert de Manchester à Madrid ? « Je suis sûr que je vaux plus. » Le public le siffle ? « C’est parce que je suis riche, beau et un grand joueur. » Oui, Ronaldo se trouve beau et il ne se lasse pas de lui-même. Son bronzage permanent, ses pectoraux parfaits, il les exhibe autant qu’il les contemple.

Sa maison, c’est le palais des glaces, miroirs partout. La seule déco, ce sont des portraits de lui… et ses initiales brodées partout en cristaux Swarovski, sur les pieds de table, les serviettes ou les coussins. Il s’est payé une statue de lui dans sa ville natale, et même un musée à sa gloire. Il bâtit sa propre légende.

Un fils baptisé Cristiano Junior

Et côté vie privée, pareil, il soigne l’image. On le voit sans arrêt en photo avec son fils. Un parfait « mini-moi », baptisé Cristiano Junior. À sa naissance en 2010, des rumeurs ont commencé à circuler sur l’homosexualité de Ronaldo. Car ce fils est né d’une mère porteuse. C’est reparti de plus belle en 2016, parce que CR7 se rendait très très souvent au Maroc pour rendre visite au kickboxeur Badr Hari.

Mais entre temps, le beau gosse s’est affiché avec une vingtaine de jolies poulettes. En juin dernier, il a eu des jumeaux, encore d’une mère porteuse. Mais désormais il est en couple avec un mannequin, Georgina Rodriguez, qui a mis au monde une petite fille. La photo est parfaite. Et la descendance est assurée. Ronaldo n’a plus besoin de smartphone pour se regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *