Après les révélations sur des cas d’insultes et d’humiliations dans les classes préparatoires à la prestigieuse école militaire, la ministre a annoncé que les élèves impliqués seront exclus et les cadres concernés bientôt remplacés.

« Tolérance zéro. Il n’y a pas de place pour le sexisme dans nos armées. » La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé une série de sanctions contre des élèves et des cadres de la prépa militaire de Saint-Cyr, mercredi 4 avril à l’Assemblée nationale, après des révélations sur des cas de harcèlement au sein de l’établissement.

Les élèves impliqués seront exclus et les cadres concernés seront remplacés après les examens et les concours, qui débutent dans quelques jours. Par ailleurs, la ministre a décidé d’interdire le redoublement dans les classes préparatoires pour les éléments perturbateurs (à partir de la 2e minute).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *