«Des crimes abominables qui doivent disparaître de la face de la terre»

Spread the love

Le pape François a promis dimanche «  une lutte à tous les niveaux » contre les abus sexuels sur mineurs qui ne doivent plus jamais être dissimulés, clôturant un important sommet destiné à responsabiliser les évêques de la planète, au risque d’irriter les victimes.

«  Aucun abus ne doit jamais être couvert, comme ce fut le cas par le passé, et sous-évalué », a déclaré François, après quatre jours d’un sommet inédit regroupant notamment 114 présidents de conférences épiscopales. «  Il s’agit de crimes abominables qui doivent disparaître de la face de la terre », a-t-il décrit en lançant «  un appel pressant pour la lutte à tous niveaux contre les abus sur mineurs ».

« Instrument de Satan »

Le pape argentin a comparé les victimes d’agressions sexuelles aux «  êtres humains » soumis «  au sacrifice de rites païens  ». Et il a beaucoup insisté sur les dérives d’un clergé «  devenant un instrument de Satan », une figure importante dans la mystique du pape pour parler «  du mal ».

Le pape a promis de «  donner des directives uniformes pour l’Église » mais sans se soumettre à «  la pression médiatique », évoquant avant tout des normes déjà en vigueur au niveau international et au niveau ecclésiastique.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password