La Société générale pourrait transférer en zone euro entre 300 et 400 postes de sa division Corporate & Investment Banking, actuellement situés à Londres, a déclaré mardi à Reuters son directeur général, Frédéric Oudéa, en marge d’une conférence de Paris Europlace,

La banque a transmis à la Banque d’Angleterre son plan d’urgence pour s’adapter au Brexit, avant la date limite du 14 juillet fixée aux banques ayant des activités au Royaume-Uni, a ajouté Séverin Cabannes, directeur général délégué de la banque française.

Frédéric Oudéa a précisé que la majeure partie de ces postes devrait être transférée en France, compte tenu des engagements pris par le nouveau gouvernement en faveur de l’attractivité de la Place de Paris.

Les banques doivent disposer d’un passeport européen pour exercer dans l’ensemble de l’Union européenne. Or les activités basées à Londres risquent de perdre ce passeport avec la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l’UE.

« Dans ce scénario-là, à la lumière des décisions prises par le gouvernement, nous allons concentrer les relocalisations en France« , a-t-il ajouté, évoquant une fourchette de 300 à 400 postes concernés sur 2.000 actuellement à Londres chez SG CIB.

De son côté, le directeur général de HSBC, Stuart Gulliver, a confirmé pour sa part qu’il prévoyait de transférer environ un millier de salariés de Londres à Paris en cas de Brexit « dur ». C’est pour l’heure la seule grande institution financière installée à Londres à avoir décidé officiellement de faire de Paris sa base européenne.

Enfin, lors de cette même conférence, Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan Chase & Co, a déclaré que la banque américaine devrait probablement faire de Francfort sa base légale en Europe.

« Nous allons probablement utiliser la banque de Francfort, parce que nous avons déjà les licences », a-t-il observé. « Mais les collaborateurs pourraient être à Paris, aux Pays-Bas ou à Madrid (…) Nous n’avons pas encore décidé, nous sommes ici pour discuter », a ajouté Jamie Dimon.

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a dévoilé vendredi dernier un ensemble de mesure destinées à améliorer l’attractivité de la place de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *