A l’issue d’un dîner de travail, le président français Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May ont tenu une conférence de presse conjointe dans le jardin de l’Elysée. Au menu des discussions, le Brexit et la lutte antiterroriste, un défi de taille quelques jours seulement après les attentats sanglants de Londres et de Manchester. Le président Macron a annoncé à cette occasion un plan d’action concret pour renforcer la lutte antiterroriste.

Emmanuel Macron a annoncé un plan d’action concret et rapide visant entre autres à lutter contre la radicalisation sur internet. « Ce plan d’action concret vise d’abord à renforcer les engagements et les obligations des opérateurs en ligne afin de supprimer les contenus qui promeuvent dans tous types de médias la haine et le terrorisme », a-t-il dit.

Cette coopération permettra, selon le chef de l’Etat, non seulement de prévenir la propagande terroriste mais aussi de poursuivre les auteurs d’attentats.

Un constat que partage Theresa May : « Nous lançons une campagne conjointe britannico-française pour faire en sorte qu’internet ne puisse pas servir de lieu sûr pour les terroristes et les criminels et d’endroit où afficher des contenus radicaux mènent à tant de mal. »

Le Brexit était l’autre grand sujet du dîner de travail. Le président français a espéré que les négociations démarrent rapidement : « Le souhait de la France est que les négociations commencent le plus rapidement possible. Que ces négociations soient conduites par l’UE de manière coordonnée et donc pas Etat par Etat, c’est le choix qui a été fait et c’est le bon, afin qu’il y ait une préservation des intérêts à court, moyen et long terme de l’Union européenne. »

La Première ministre a de son côté confirmé que les négociations de sortie de l’UE débuteront comme prévu. « Nous avons clairement exprimé notre souhait de maintenir à l’avenir des relations et une collaboration étroite avec l’Union européenne et ses Etats membres, y compris dans les domaines que nous avons abordés ce soir, a affirmé Theresa May. Et j’ai confirmé au président Macron que le calendrier pour les négociations du Brexit est maintenu et elles commenceront la semaine prochaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *